Coupe du Monde 1970 au Mexique en photos

Coupe du Monde 1970

L'équipe du Brésil se détend pendant un entraînement préparatif à la Coupe du Monde de la FIFA. Rivelino, torse nu, joue avec le ballon derrière Pelé. Surnommé "l'élastique"du fait de ses dribbles chaloupés, le buteur des Corinthians a beaucoup impressionné Franz Beckenbauer. Celui-ci déclara en effet après la compétition : "J'étais venu voir Pelé, j'ai vu Rivelino".

Coupe du Monde 1970

L'un des plus beaux arrêts de l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA: l'anglais Gordon Banks détourne à bout portant une tête piquée apparemment imparable de Pelé. Dans un réflexe incroyable, le gardien de Stoke City claque la balle de la main droite au-dessus de son but. Banks a même affirmé qu'il avait entendu le numéro 10 de légende crier "but !"après sa tête. Il détient toujours un record de 35 matches en sélection sans encaisser le moindre but, ce qui lui a valu le surnom de "Banks of England".

Coupe du Monde 1970

L'attaquant anglais Francis Lee tente de marquer devant les Allemands Sepp Maier, Franz Beckenbauer et Berti Vogts, lors du quart de finale Angleterre-Allemagne au Stade Guanajuato de Leon. Voyant son équipe mener 2-0 après 49 minutes de jeu, le coach anglais Sir Alf Ramsey décide de mettre au repos son milieu de terrain Bobby Charlton, afin qu'il conserve des forces pour la demi-finale à venir. Mais la Mannschaft revient dans un match d'une rare intensité dramatique et l'emporte finalement en prolongation, sur un nouveau but de Gerd Müller (3-2).

Coupe du Monde 1970

Gerd Müller se jette au second poteau, après une tête de Uwe Seeler sur corner pendant la prolongation de RFA-Italie. La tête plongeante de l'avant-centre du Bayern Munich bat Enrico Albertosi : l'Allemagne revient au tableau d'affichage, une fois encore. C'est le dixième but de la compétition du "Bomber", dont il sera le meilleur réalisateur, et sa deuxième récompense de l'année, après avoir été élu "Joueur européen" de l'année 1970.

Coupe du Monde 1970

Brésil et Italie pendant les hymnes. Le Stade Azteca est comble, avec près de 110 000 spectateurs dans les travées. Soit la troisième plus grosse affluence pour une finale de Coupe du Monde de la FIFA, après les 174 000 spectateurs de la "finale"1950 au Maracana de Rio de Janeiro et les 114 000 de l'Azteca, cette fois en 1986.

Coupe du Monde 1970

De gauche à droite, l'armada brésilienne fête un but face à l'Italie, en finale: Jairzinho, Pelé, Carlos Alberto, Tostao, Gerson et Rivelino. Pour beaucoup, c'est la meilleure équipe de l'Histoire. Lors de cette édition, la Seleçao a marqué 19 buts en six matches, soit plus de trois buts par rencontre en moyenne...

Coupe du Monde 1970

Gerson marque le deuxième but du Brésil face à l'Italie en finale, donnant l'avantage aux siens. Il fut élu deuxième meilleur joueur brésilien du tournoi, après Pelé. Surnommé le "petit gaucher en or", Gerson est considéré au Brésil comme le plus grand passeur qu'ait connu la Seleçao. Il a marqué 28 buts en 83 matches sous le maillot auriverde.

Coupe du Monde 1970

Roberto Rivelino doit être réanimé par un entraîneur assistant après les célébrations du titre brésilien au stade Azteca de Mexico City. S'il s'agit du premier titre pour le joueur des Corinthians, c'est le troisième pour le Brésil qui, conformément à la règle, s'adjuge définitivement le trophée Jules Rimet.

Coupe du Monde 1970

Le petit attaquant brésilien Tostao fête le quatrième et dernier but de la finale face à l'Italie, inscrit par le capitaine de la Seleçao, Carlos Alberto.

Coupe du Monde 1970

Roberto Rivelino frappe au but lors de la finale contre l'Italie, au stade Azteca. Connu pour sa frappe exceptionnelle sur coup-franc et ses dribbles, Rivelino était l'un des éléments clefs de la Seleçao en 1970. Surnommé "le petit roi du stade", la légende lui attribue également le but le plus rapide de l'histoire du football : après trois secondes seulement, sur un engagement, il aurait frappé au but alors que le gardien adverse terminait ses prières d'avant-match...

Coupe du Monde 1970

Torse nu, Pelé est porté en triomphe par les fans brésiliens après la victoire en finale face à l'Italie. C'est le troisième titre mondial de la "perle noire", un record de plus pour le joueur de Santos, inégalé jusqu'à présent.

Coupe du Monde 1970

Le capitaine Carlos Alberto soulève le trophée Jules Rimet que les Auriverde garderont définitivement. La Coupe sera de nouveau volée, mais ne sera jamais retrouvée. C'est donc une copie qui est exposée par la Confédération brésilienne de football (CBF).

Coupe du Monde 1970

Pelé, porté en triomphe par ses coéquipiers, présente la Coupe Jules Rimet aux supporters brésiliens. L'apothéose du "Roi".

Coupe du Monde 1970

Lors de la finale de la Coupe du Monde, Brésil - Italie (4-1) : 17e minute : Pelé vient de marquer le premier but de la finale, il est porté en triomphe par Jairzinho.

Coupe du Monde 1970

Lors de la finale de la Coupe du Monde, Brésil - Italie (4-1) : Pelé se précipite sur Jairzinho qui vient de marquer le 3ème but en finale contre l'Italie, à la 71ème minute du match.
© 2022 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - A propos - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT