Coupe du Monde 1982 en Espagne en photos

Coupe du Monde 1982

La Pologne de Zbigniew Boniek n'arrivera pas à battre les Lions Indomptables du Cameroun lors des poules du premier tour (0-0). Les Camerounais participent alors à leur première Coupe du Monde de la FIFA et y figurent de belle manière, concédant trois nuls et aucune défaite. Ils feront encore mieux en 1990, pour leur deuxième participation, devenant la première équipe africaine à atteindre les quarts de finale.

Coupe du Monde 1982

Paolo Rossi vient de marquer le premier but de la finale RFA-Italie. L'attaquant de la Juventus marque son sixième but et termine meilleur marqueur de la compétition. Une belle revanche pour l'ancien joueur de Pérouse, suspendu pour deux ans en 1980 pour une affaire de match arrangé. A la fin de sa suspension, le 29 avril 1982, il fut immédiatement rappelé en équipe nationale par Enzo Bearzot, malgré son manque de compétition. "Je savais que si je ne le prenais pas, je n'aurais pas de vrai opportuniste dans la surface,"expliqua ensuite le technicien italien.

Coupe du Monde 1982

Echange de fanion entre Michel Platini, capitaine de l'équipe de France et Martin O'Neill, capitaine de l'Irlande du Nord, lors du match de poule du deuxième tour. Les Bleus l'emportent facilement (4-1), grâce à deux doublés d'Alain Giresse et de Dominique Rocheteau. A l'issue du match, les Français sont qualifiés pour la deuxième demi-finale de leur histoire, après celle de 1958. Ils rencontreront la RFA.

Coupe du Monde 1982

Comme en 1974, la Pologne est l'une des belles surprises du tournoi. La doublette d'attaquants Lato-Szarmach est désormais lancée par Zbigniew Boniek (photo). Le grand attaquant roux, accompagné de Wlodimierz Smolarek, impressionne par son sens du but et son physique. Lors des poules du second tour, la Pologne balaie la Belgique (3-0) grâce à trois buts de... Boniek! Platini et le Polonais, tous deux révélations du tournoi, feront ensuite les beaux jours de la Juventus de Turin.

Coupe du Monde 1982

La joie de Falcao après son but égalisateur contre l'Italie. Le milieu brésilien, reconnu comme l'un des tous meilleurs créateurs et meneurs de jeu du monde, était très apprécié en Italie. Il a remporté le Scudetto avec l'AS Roma en 1983, ce qui n'était plus arrivé au club de la capitale depuis 1942. Falcao y était surnommé le "huitième Roi de Rome". Avec la Seleçao, en revanche, il n'a jamais remporté le moindre titre.

Coupe du Monde 1982

Lors de la mythique demi-finale entre la RFA et la France, Michel Platini est pris dans un tacle du défenseur allemand Karlheinz Förster. Le triple meilleur buteur du Calcio et triple ballon d'or (1983, 1984, 1985) égalise pour la France sur pénalty, après que Pierre Littbarski eut ouvert le score pour les Allemands.

Coupe du Monde 1982

Dino Zoff place sa défense au cours de la finale RFA-Italie. Le portier de la Juventus de Turin, âgé alors de 40 ans, gagne le trophée suprême, l'un des rares qu'il n'avait pas encore remportés. Il reste le joueur le plus âgé à avoir conquis la Coupe du Monde de la FIFA et détient toujours un record hallucinant, 1142 minutes sans prendre un but avec l'Italie, entre septembre 1972 et juin 1974. Et c'est... Haïti qui met fin à cette série en poule de la Coupe du Monde de la FIFA RFA 1974.

Coupe du Monde 1982

L'Italie s'est même permis de rater un penalty, en finale face à l'Allemagne, par l'intermédiaire d'Antonio Cabrini. Le défenseur de la Juventus de Turin, malgré sa grande expérience (70 sélections en tout), frappe à côté des buts gardés par Harald Schumacher.

Coupe du Monde 1982

Karlheinz Foerster n'aura laissé filer qu'une seule fois Paolo Rossi (ici à terre), mais cela suffit au buteur italien : 1 à 0 pour l'Italie en finale, devant les 90 000 spectateurs du stade du Santiago Bernabeu de Madrid.

Coupe du Monde 1982

Le meilleur buteur du tournoi peut lever les bras : Paolo Rossi vient d'ouvrir la brèche dans laquelle la Squadra Azzurra va s'engouffrer, pour l'emporter nettement (3-1).

Coupe du Monde 1982

Paolo Rossi, ici face à l'Argentine, est "entré"tardivement dans le tournoi : il n'a pas marqué le moindre but avant le dernier match de poule du deuxième tour. En dépit de ces quatre matches de disette et contre l'avis d'une presse unannime, l'entraîneur italien Enzo Bearzot maintient sa confiance au Turinois. Bien lui en prit, puisque Rossi marqua trois fois contre le Brésil, deux fois contre la Pologne en demi-finale et une fois en finale contre la RFA... pour finir meilleur buteur du tournoi!

Coupe du Monde 1982

La joie des Italiens après le coup de sifflet final : ils remportent la finale contre la RFA (3-1). Le défenseur Antonio Cabrini (à droite), défenseur emblématique, peut lever les bras. Marco Tardelli dans les bras de Paolo Rossi : le, premier et deuxième buteurs du match laissent éclater leur bonheur. L'Italie n'avait plus gagné de titre mondial depuis ses deux victoires consécutives d'avant-guerre, en 1934 et 1938.

Coupe du Monde 1982

Marco Tardelli fou de joie à la fin de la finale contre la RFA. Le milieu de terrain de la Juventus de Turin est l'un des leader de l'équipe. Lui qui a débuté chez les Bianconeri en 1975 a tout gagné avec son club, du Scudetto à la Coppa, en passant par les trois Coupes d'Europe de l'époque. En remportant cette Coupe du Monde de la FIFA, il clot un palmarès extraordinaire auquel ne manque que le Championnat d'Europe des Nations.

Coupe du Monde 1982

Le capitaine italien et gardien de but Dino Zoff devient le plus vieux vainqueur du précieux trophée. L'Italie remporte la Coupe du Monde de la FIFA Espagne 1982, sa troisième : en 1982, seul le Brésil avait réussi cet exploit. Depuis, l'Allemagne les a rejoints (Italie 1990) et le Brésil en a gagné une quatrième (États-Unis 1994).
© 2022 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - A propos - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT